Combien coûte un jet privé ?

14.02.2022

Combien coûte un jet privé ?

 

 

Cela dépend avant tout de l’usage que vous voulez en faire !

 

Il existe de nombreuses facilités pour acheter un jet privé si l’on est un riche particulier ou une entreprise qui organise de nombreux déplacements dans le monde.
Une solution alternative moins onéreuse peut être l’achat d’une carte d’heures en jet pour un usage vers des destinations récurrentes, un nombre de passagers relativement constant, sur un type d’appareil spécifique. Enfin, s’il s’agit d’affréter un avion privé ponctuel pour un déplacement professionnel, des vacances, ou parce que la destination n’est pas desservie par une ligne régulière, avec un nombre de passagers variable, la location d’un avion privatisé s’impose pour son coût plus raisonnable sans engagement financier à long terme.

 

Décryptage.

 

L’achat d’un jet privé

 

Quand on a décidé d’acheter un avion privé, on a déjà intégré les avantages que cela procure :  être libre de décider de ses déplacements, voyager sur les aéroports de son choix, avec un appareil qui correspond à ses besoins, qui sera configuré avec un luxe et un confort adaptés aux trajets souhaités.

 

Boeing Business Jet ou Airbus Corporate Jet : le summum du confort.

 

Responsive imageResponsive image

 

Les gouvernements, les hommes d’affaires fortunés, les émirs, investissent parfois dans des jets bien particuliers : ce sont des avions de ligne commerciale classiques (par exemple des Boeing 767 prévus pour 350 passagers, ou un Airbus A320 commercialisé en 180 sièges) qui sont entièrement reconfigurés en version luxe V-VIP : sièges première classe avec sellerie cuir sur mesure pouvant se transformer en  lits, salle de réunion, salle de repos, salle de sport, chambre principale avec lits « king size », douche privative, porcelaine et cristal… rien ne manque pour ces jets privés, véritables palais flottants qui ont une autonomie de vol renforcée et permettent l’embarquement d’un grand nombre de bagages. Le coût est bien sûr astronomique : compter plusieurs dizaines de millions d’euros à l’achat.

 

Boeing et Airbus se partagent ce nouveau marché avec leur Business Jet (BB Jets) ou Airbus Corporate jets (ACJets) ; ces avions sont directement configurés en version luxe en chaîne de production. Exemple : un Airbus A319  ACJ avec 19 sièges VIP (contre 144 sièges en version tout économique)

 

La sérénité est au rendez-vous : vous avez votre propre avion, vos pilotes dédiés, vous n’avez pas à partager votre avion avec des inconnus car c’est vous qui sélectionnez les invités de votre choix et les prestations VIP qui seront servies à bord, en toute sécurité. Enfin, les formalités administratives seront souvent réduites car la compagnie aérienne connait votre dossier, vos goûts et vos préférences.

 

L’achat d’avion d’affaires pour chefs d’entreprise

 

Les chefs d’entreprises préféreront commencer par l’achat d’un jet adapté à leurs besoins de voyages d’affaires, notamment sur l’Europe. Les coûts sont en moyenne de l’ordre d’un à trois millions d’euros pour un avion turbopropulseur (avion à hélices) ou un petit jet d’affaires d’entrée de gamme comme un Citation Mustang avec 4 sièges passagers. Les destinations atteignables seront relativement courtes selon le rayon d’action des jets utilisés : un voyage de deux heures en Europe par exemple. A ce prix, vous aurez un coût fixe à l’heure à peu près quantifiable, par exemple une moyenne de 1000 euros de l’heure de vol selon les types d’avions utilisés.

 

Mais de nombreux autres paramètres rentrent en compte en aviation d’affaires : il vous faut un ou deux équipages complets qui seront salariés mensuellement, qui devront être certifiés pour voler sur ce type d’appareil ainsi que tous les autres coûts liés à l’entretien journalier ou planifié de l’avion, même quand il ne vole pas. En effet, l’équipe de maintenance assure de nombreuses prestations : les « visites » journalières, le ravitaillement en carburant (kérosène), les assurances, le hangar, la maintenance préventive, les stocks de pièces détachées… la liste est longue.

 

Et que dire si vous souhaitez voler dans un « Ultra Long Range » très confortable comme un Dassault Falcon 7X sur des destinations intercontinentales dans le plus grand confort ? Il faudra compter une moyenne de 50 millions d’euros pour l’achat de l’avion, plus les équipages et les coûts annexes, sans doute un million d’euros complémentaires par an. En outre, votre avion devra passer par une série de contrôles et être suivi et entretenu par une compagnie aérienne située dans l’aéroport le plus proche de votre domicile ou entreprise. Elle en assurera l’entretien régulier et la conformité. Il faut vraiment que vous voyagiez énormément pour que cela reste rentable (un minimum de 500 heures de vol par an).

Bootstrap

Le Falcon 900LX, appareil idéal pour les voyages d’affaires long courrier

 

L’achat d’un avion privé avec mise à disposition en location auprès de clients potentiels.

 

Vous voulez amortir plus rapidement l’achat de votre jet privé quand vous ne vous en servez pas ? Alors voici la solution : une compagnie aérienne qui possède déjà plusieurs avions du même type va héberger l’avion dans sa flotte. Leur équipe technique assure l’entretien, la logistique et va proposer à d’autres clients d’utiliser votre appareil quand vous ne vous en servez pas. Vous signez un contrat cadre qui stipule toutes les conditions de cette location d’avion ponctuelle auprès de tiers quand il est disponible. Cela vous permettra d’amortir une partie non négligeable de vos coûts fixes. La compagnie en charge de la commercialisation va ainsi étoffer sa flotte d’avions et proposer plus de disponibilités à ses autres clients, c’est un accord gagnant-gagnant.

 

Acheter un quota d’heures de vol en jet privé

 

Cette formule est adaptée pour les grands voyageurs qui ont des itinéraires réguliers connus et un nombre assez constant de passagers. Vous allez réserver un quota d’heures de vol (par exemple 50 heures) sur un Bombardier Challenger 350 « super midsize jet » au prix moyen de 500 000 dollars (10 000 dollars de l’heure). Pour ce prix, vous êtes dégagé de toute contrainte. Vous aurez toujours la même qualité de service, avec des interlocuteurs connus. Le bémol est le changement ponctuel. Si vous n’avez qu’un ou deux passagers sur une destination courte ou le contraire, un vol long-courrier Paris – Los Angeles, vous devrez prendre un « Ultra longe Range ». Le tarif sera donc hors contrat.

Certaines sociétés vendent aussi à plusieurs propriétaires des parts de jets privés par exemple 1/16 ème ou 1/8 ème du jet. Votre avion sera davantage utilisé en « time sharing » par ces multiples propriétaires et vos coûts moyens seront réduits.

 

La location de vol privé à la carte

 

Avec cette solution, vous privilégiez la liberté et le prix : si vous voyagez seul on en groupe réduit sur une destination courte, ou un aéroport de deuxième catégorie, vous pourrez louer un avion privatif de petite taille, idéal sur des pistes courtes comme un turbopropulseur (avion à hélices) ou un petit jet privé (Embraer Phenom 100…). Il existe une grande quantité de jets privés en location partout dans le monde (Dassault Falcon, Embraer, Hawker, Gulfstream, Cessna, Learjet, Beech…) chacun de ces avions possède un  nombre de sièges, une autonomie et un confort différent.

 

Bootstrap
Bootstrap

La cabine d’un Cessna Citation et celle d’un Falcon 7X. Le niveau de confort est différent mais le Citation peut accéder à plus d’aérodromes !

 

Le tarif ne sera jamais le même en fonction de l’offre et de la demande. Parfois votre jet privé sera immédiatement disponible sur l’aéroport de votre choix, mais à d’autres dates, il faudra le faire venir à vide d’un autre aéroport ce qui augmentera le prix.

 

Un exemple ? En affrètement, un vol  Paris Le Bourget – Nice avec un Cessna Citation Mustang d’entrée de gamme pour 4 personnes en aller-retour journée coûte environ 7000 euros  hors TVA, soit moins de 900 euros  par trajet et par personne.

En revanche, si vous souhaitez organiser un voyage d’affaires longue distance avec 14 passagers VIP pour une délégation officielle de Genève à destination de  New York Teterboro, vous devrez affréter un « Heavy Jet » ou un « Ultra Long Range » pour privilégier à la fois la sécurité de vols directs, mais aussi des espaces de travail ou de repos pendant ce long vol. A bord, un grand nombre de services seront disponibles à la carte : repas et boissons VIP de votre choix, Ipad avec une sélection de films, emport d’un matériel conséquent en soute, chambre à coucher séparée, douche, salle de bain, wifi…

 

Il existe un grand nombre de type d’avions de type jets ou turbopropulseurs (environ 300). Si vous voulez louer par exemple un Gulfstream G650 ER ou un Bombardier Global express XRS, combien cela coûte-t-il ?  Le tarif sera de l’ordre de 150 000 à 200 000 euros pour un voyage aller-retour de 3 jours, l’équipage restant souvent disponible sur place jusqu’à votre retour.

 

Peut-on louer un jet privé low-cost ou partager un jet privé?

 

Il faut être particulièrement chanceux pour louer des avions qui se positionnent à vide depuis et vers la destination de votre choix à la date exacte qui vous convient ! En effet, cette solution existe, notamment sur les aéroports d’affaires les mieux desservis : Paris – le Bourget, Nice, Lyon, Genève, Londres, Rome, Milan, New York… Toutefois, vous dépendez du client principal. Celui –ci va louer par exemple un appareil de London City à Milan Linate et voler en aller simple le mercredi à 11h00 locale. Si l’avion retourne sur sa base à vide (on appelle cela un « empty leg ») il faudra de votre côté que vous soyez très réactifs et prêts à repartir de suite de Milan à Londres. Et l’horaire du vol sera souvent imposé par la compagnie et le client « principal ». En revanche, le prix sera alors excellent (par exemple 1500 € pour 6 personnes en aller simple en Cessna Citation CJ2, champagne et service à la carte VIP inclus !)

 

Bootstrap

Un citation CJ2 privatisé pour 1500€ en empty leg

 

Partager le prix d’un jet privé sur une destination commune comme Ibiza? Peu de clients sont prêts à partager la location d’un avion privatif en réalité. En temps de pandémie comme celle du Covid 19, les passagers vont privilégier la sécurité. Cela reste donc assez rare sauf cas de force majeure ou clients ayant le même centre d’intérêt.

 

Acheter un jet privé ou le louer ?

 

Finalement, quel est le bon choix ? Si on est suffisamment fortuné, l’achat d’un avion dédié peut s’imposer (organisme officiel, gouvernement ou entreprise de grande taille). Les voyageurs d’affaires, les officiels en mission ont souvent des voyages récurrents longs courriers avec un grand nombre d’heures de vol. Les avions « business jets » sont alors préférés aux vols réguliers en première classe pour un cercle restreint de VIP, de collaborateurs ou de personnalités qui souhaitent voyager sans contrainte sur des destinations multiples aux horaires et jours de leur choix, avec de fait une grande sécurité et une confidentialité accrue pour leurs passagers.

Par contre, si l’on vise une optimisation du prix, le vol privé ponctuel à la carte permet de faire des économies significatives, sans contrainte et sans frais variables (équipage, carburant, entretien de l’appareil, obsolescence) avec toujours un avion privé à proximité des principaux aéroports d’affaires pour répondre au besoin du jour.

Onze bureaux à votre service partout dans le monde